Derniers commentaires
Aucun commentaire
Recherche de blog

Top départ pour des vacances écolo

Posté sur30/06/2021 par

Top départ pour des vacances écolo

 

Ah les vacances ! L’occasion de voyager, de s’évader, de découvrir de nouveaux paysages... Pour pouvoir continuer à profiter de ce que la nature nous offre de plus beau, il faut savoir la protéger. Pour cela, voici un tour d’horizon des bons réflexes à adopter pour réduire votre empreinte carbone en vacances. C’est parti !

     

Je (re)découvre les trésors près de chez moi 

    

La France regorge de destinations magnifiques et de paysages variés : montagne, mer, océan, campagne, ville, il y en a pour tous les goûts !

Pour minimiser son empreinte carbone, on privilégie les destinations proches. Et pour s’y rendre, on favorise les modes de transport verts comme le train, le covoiturage, le bus, etc. Le temps de trajet est certes plus long mais on en profite pour admirer les beaux paysages !

Pour aller plus loin dans le choix d’une destination durable, sachez qu’il existe des labels, comme le label Pavillon Bleu. Il valorise les communes et les ports du littoral qui adoptent des bonnes pratiques en matière de recyclage des déchets, de respect de la nature ou encore de gestion de l’eau.

Sur place, privilégiez le vélo ou la marche pour vous déplacer et profitez des nombreuses voies vertes, pistes cyclables et sentiers de randonnées. En plus de réduire vos émissions de gaz à effet de serre, vous prendrez le temps de vous imprégner pleinement de la nature qui vous entoure.

Les vacances peuvent également être l’occasion de redécouvrir sa propre ville. Happé par notre quotidien, nous finissons par ne plus faire attention à la beauté des choses qui nous entourent. Pourquoi ne pas profiter des vacances pour redécouvrir sa ville, ses monuments, ses parcs... Renseignez-vous également sur les expositions, festivals organisés autour de chez vous.

  

J’opte pour un hébergement éco-labellisé

     

Le saviez-vous ? Il existe des labels écologiques qui peuvent vous guider dans le choix de votre hébergement. La durabilité entre de plus en plus dans les critères de choix du logement des vacanciers.

A titre d’exemple, le label “La clé verte”, présent dans une soixantaine de pays, récompense les hébergements (hôtels, campings, gîtes, chambres d’hôte...) qui adoptent une démarche environnementale. Il prend en compte plusieurs critères, comme la gestion des déchets, de l’énergie ou encore de l’eau.

Il existe également d’autres labels similaires, tels que la certification Green Globe Certified, le label Ecogîte et le label européen. Plus d’informations sur les labels éco-responsables dans ce guide.

  

Le petit plus

Quel que soit le type d’hébergement choisi, il est important de le désinfecter avant de s’installer, en particulier dans le contexte sanitaire actuel.

Pour cela, quoi de mieux que la Freedom S® aquama® ? Cette machine portative avec spray intégré ne prend pas beaucoup de place dans la valise et vous permettra de produire votre solution désinfectante et virucide directement sur votre lieu de vacances. De plus, elle se branche partout avec son port USB.

Ainsi, vous aurez de quoi désinfecter toutes les surfaces supportant l’eau, comme l’intérieur de votre logement, les équipements sportifs que vous louerez dans le cadre de vos activités, etc.

Vous pourrez également produire de la solution antibactérienne et virucide pour les mains, pour remplir votre vaporisateur de poche aquama®. Pratique, pour avoir de la solution toujours avec vous (au restaurant, en pique-nique, à la plage, en randonnée ou encore dans les transports).

  

Je prépare ma valise zéro déchet

 

Le choix de votre destination est fait, le transport et l’hébergement réservés, il ne reste plus qu’à faire votre valise ! Voici une checklist spéciale “valise écolo & zéro déchet” pour être sûr de ne rien oublier :

 

 

 

Gourde en inox, pailles réutilisables, tote bag, oriculi, cotons lavables… On s'équipe d’objets réutilisables pour limiter ses déchets sur le lieu de vacances. Et bien sûr, on n’oublie pas sa Freedom S® et son spray de solution pour les mains aquama®.

 

Zoom sur la crème solaire :

Saviez-vous que la crème solaire est une source de pollution majeure pour les océans ? D’après Nicolas Imbert, directeur de l’ONG Green Cross France, 25 000 tonnes de crème solaire sont utilisées chaque année dans le monde et jusqu’à un quart de cette quantité reste dans l’eau.

Les filtres UV présents dans certaines crèmes solaires sont responsables du blanchiment et du dépérissement des récifs de corail, en particulier ces deux composants : l’oxybenzone et l’octinoxate.

Pour préserver le littoral, évitez les crèmes synthétiques et privilégiez celles qui contiennent des filtres UV minéraux. Plusieurs marques se sont spécialisées dans ce type de crèmes. Veillez également à choisir une crème contenant un nombre raisonnable de composants (une vingtaine), et dont au mois 95% sont d’origine naturelle, qui se biodégradera plus facilement.

Enfin, nous vous conseillons également de ne pas mettre de crème juste avant de vous baigner. La crème, non imprégnée par votre peau, resterait à la surface de l’eau.

 

Je choisis bien mes activités

  

Comme l’explique l’Info Durable dans son guide pour des vacances éco-responsables, certaines activités motorisées comme le jet ski, le hors-bord, le ski nautique sont source de pollution. De plus, le bruit qu’ils génèrent trouble la faune.

Optez donc plutôt pour des activités douces, comme le vélo, la randonnée, le volley, le surf, ou pour des visites culturelles (musées, monuments historiques, parcs et jardins...).

Autre option : pourquoi ne pas lier l’utile à l’agréable ? Le plogging, très tendance en ce moment, consiste à faire votre jogging tout en ramassant les déchets qui jonchent les plages et les chemins. Vous pouvez aussi prendre part à des opérations de collecte de déchets sur les plages ou en montagne, régulièrement organisées par des associations. Une activité ludique et pédagogique pour sensibiliser vos enfants.

Si vous avez la chance de faire du snorkeling pendant vos vacances, c’est aussi l’occasion de ramasser les déchets que vous croiserez dans l’eau.

Vous êtes plutôt de la team shopping ? Dans ce cas, pourquoi ne pas profiter des marchés locaux ? Pour vos achats, privilégiez les petits commerçants et si vous achetez des souvenirs, choisissez du made in France. Et bien sûr, avant d’acheter, posez-vous la question de l’utilité de l’objet.  

  

Je limite mes déchets sur place

  

Lors de vos sorties, jetez toujours vos déchets dans une poubelle ou, s’il n’y en a pas à proximité, gardez les dans votre sac jusqu’à ce que vous puissiez les jeter. Et même en vacances, on garde les bons réflexes du tri sélectif !

Pour régler le problème à la source, on essaye de générer un minimum de déchets, à commencer par le plastique. Chaque jour, 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans l’océan, soit 100 tonnes à la seconde ! Au total, plus de 150 millions de tonnes de déchets plastiques polluent nos océans, formant ainsi un véritable continent dans l’océan Pacifique, d’une taille équivalente à 6 fois la France. Ce chiffre pourrait doubler d’ici 2050, et ainsi dépasser le nombre de poissons dans l’océan !

Le plastique représente une part considérable des déchets retrouvés sur la plage, à savoir 80%. À cela s’ajoutent les nombreux mégots de cigarettes, cotons-tiges, canettes, et protections féminines qui jonchent les littoraux.

Pour y remédier, on opte pour des alternatives durables et on privilégie le réutilisable au jetable :

• Privilégiez les gourdes réutilisables aux canettes et bouteilles en plastique

• Préférez les tote bags aux sacs en plastique

• Privilégiez la vaisselle réutilisable en bambou, en bois ou en amidon de maïs lors de vos pique-niques, ainsi que les pailles réutilisables en inox par exemple, faciles à glisser dans votre sac.

• Transportez un cendrier de poche ou une petite boîte pour y ranger vos mégots de cigarette

Autre bon réflexe à adopter : savoir refuser les objets gratuits que l’on nous offre et dont l'utilité n’est pas essentielle (goodies, pailles en plastique, objets divers à usage unique, etc.)  

 

Et voilà, vous avez à présent toutes les cartes en main pour passer des vacances d’été éco-responsables. N’hésitez pas à partager ce guide autour de vous, afin de sensibiliser vos proches à l’écologie.

Cet article vous a plu ? Donnez-nous votre avis en commentaire ou partagez avec nous vos réflexes écologiques en vacances.

Articles liés
Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.

Menu

Menu