Derniers commentaires
Aucun commentaire
Recherche de blog

Battle n° 3 : aquama® vs. le savon noir

Posté sur06/01/2020
Battle n° 3 : aquama®  vs. le savon noir

Battle n°3 : aquama® vs le savon noir

   

Vieux remède de grand-mère, le savon noir est utilisé comme produit de nettoyage multi-usages. Sous forme liquide ou de pâte, il dégraisse la cuisine, la salle de bain et nettoie vitres et sols carrelés. Il s’utilise également sur le linge comme détachant avant lavage ou en tant que lessive. Si son coût peut paraître avantageux, il comporte toutefois des désavantages :

  

 

Le savon noir n'est pas un désinfectant 

   

S’il est détergent, le savon noir n’a pas pour autant d’action désinfectante. Il n’agit pas contre les bactéries, ni contre les virus. Contrairement à la solution aquama®, qui elle, possède des propriétés détergentes ET désinfectantes. Elle peut être utilisée pour désinfecter les jouets de bébé ou les poignées de portes en cas de virus. Notre solution est d'ailleurs utilisée dans plus de 100 crèches en France. Son action bactéricide, fongicide et virucide fait d’aquama® le meilleur allié des mamans ou des professionnels de santé.

  

Résultat : aquama® 1 – savon noir 0

 

 

Sa composition n'est pas toujours irréprochable  

 

Il existe une multitude de savons noirs sur le marché, dont la composition varie. Certains contiennent des substances indésirables dangereuses pour la santé ou la planète, telles que des conservateurs, de l’huile de palme ou encore des colorants. Il s’agit donc d’être vigilant lors de l’achat.

Avec aquama®, vous êtes toujours sûrs de faire le bon choix ! Notre solution est conçue uniquement à partir d’eau, de sel et d'électricité. Des ingrédients 100% naturels et biodégradables, inoffensifs pour la santé et l’environnement.

   

Résultat : aquama® 1 – savon noir 0

 

 

L'utilisation du savon noir n'est pas encadrée 

  

Il n’existe aucune règle encadrant l’utilisation du savon noir (dosage, dilution). Quelle quantité faut-il utiliser pour qu’il soit efficace ? Comment bien dissoudre la pâte dans l’eau ? Son utilisation reste donc approximative.

D’autre part, le savon noir nécessite des précautions particulières. En effet, il faut éviter de le mélanger avec des produits au pH acide, au risque de créer des réactions chimiques et des dégagements gazeux responsables d’irritations.

À contrario, la solution aquama® ne présente aucun risque pour l’utilisateur (pas d’émanations toxiques, ni de risques en cas de contact avec les yeux, avec la peau, d’ingestion ou d'inhalation.) Concernant le dosage, aucune difficulté : il suffit de remplir le broc avec 1L d’eau, d’ajouter 2g de sel Indigo© et la Freedom® Pure s’occupe du reste !

Enfin, son utilisation est parfaitement encadrée puisqu’aquama® répond à des normes européennes spécifiques (EN1276, EN1650, EN13697 et EN14476), qui garantissent son utilisation dans les lieux publics, le milieu médical (jusqu’à la chambre du patient) et agro-alimentaire.

   

Résultat : aquama® 1 – savon noir 0

 

 

Le savon noir nécessite un rinçage

  

Beaucoup l’ignorent, mais le savon noir encrasse les sols et favorise l’apparition de biofilms au fil des utilisations. Après avoir nettoyé la surface au savon noir, il est donc nécessaire de la rincer, en particulier en cas de contact alimentaire. En plus de consommer beaucoup d’eau, cette étape supplémentaire est chronophage.

La solution aquama® a l’avantage d’être dégraissante. Elle est très efficace pour enlever les biofilms laissés par les produits chimiques sur les surfaces. Sans rinçage, elle permet de faire des économies d’eau (ce qui est également écologique) et cela représente un gain de temps considérable. Une fois nettoyée avec aquama®, la surface est propre, désinfectée et sèche.

 

Résultat : aquama® 1 – savon noir 0

 

 

Quid du savon de Marseille ?

 

Ces mêmes inconvénients peuvent s’appliquer au savon de Marseille. De plus, son procédé de fabrication traditionnel est contestable, car il est tout sauf écologique. En effet, de grandes quantités d’eau sont consommées lors du lavage de la pâte et l’eau évacuée est polluée par toutes les impuretés de la pâte à savon. La cuisson du savon consomme également une quantité d’énergie considérable.

Enfin, certaines savonneries utilisent de l’huile de palme (dont le mode d’exploitation intensif est néfaste pour l’environnement) dans la composition de leur savon de Marseille.

aquama®, solution à base d’eau, de sel et d'électricité, est une alternative naturelle aux produits ménagers chimiques. Elle possède tous les avantages d’un produit naturel (zéro risque pour la santé ou l'environnement), tout en étant efficace

  

     

  

Une fois de plus, la victoire est pour aquama® ! Vous souhaitez voir un produit spécifique sur le banc de test, face à la solution aquama® ? N’hésitez pas à nous donner vos idées en commentaires :-)

   

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer de
nos actualités
et en savoir plus sur le ménage écologique !

facebook.png

 

Étiquette: battle, comparatif
Articles liés
Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.

Menu

Menu