Derniers commentaires
Aucun commentaire
Recherche de blog

Toxicité des produits ménagers : vers plus de transparence ?

Posté sur09/09/2019
Toxicité des produits ménagers : vers plus de transparence ?

 
Toxicité des produits ménagers : vers plus de transparence ?

 

Qui n’est jamais resté perplexe face à l’étiquette d’un produit ménager ? Aujourd’hui, le manque de lisibilité des étiquettes est un véritable fléau pour le consommateur, qui cherche à s’informer sur la toxicité des produits. Les pictogrammes de danger sont ambigus, les ingrédients nocifs difficiles à repérer, et la composition (lorsqu’elle est mentionnée) complexe à déchiffrer.
 

Des étiquettes minimalistes et illisibles  
 

La réglementation actuelle sur l’étiquetage des détergents est particulièrement souple, comparée aux produits cosmétiques par exemple. Seuls les familles de composants avec leur fourchette de concentration, les 26 allergènes obligatoires (si quantité supérieure à 0,01%) et certaines substances problématiques, comme les conservateurs, doivent obligatoirement apparaître sur les étiquettes. Pour le reste, il faudra se rendre sur le site internet du fabricant (dans le meilleur des cas) ou bien lui adresser la demande par courrier.

Autre élément qui vient compliquer la compréhension des étiquettes : les termes employés pour désigner les ingrédients ne sont pas toujours les mêmes ! En effet, certains ingrédients ont jusqu’à 28 synonymes ! Enfin, les détergents sont soumis à plusieurs réglementations différentes, ce qui sème encore plus la confusion.

 

Prenez garde aux mentions trompeuses  

 

Certains produits ménagers se veulent rassurants, avec des mentions telles que “au savon de Marseille”, ou encore “au bicarbonate”. Mais en réalité, ces ingrédients naturels ne sont présents qu’en très faible quantité, parfois même inférieure à 0,1%. 

De même, les allégations “efficace sans frotter” ou “sans efforts” dissimulent en réalité des ingrédients abrasifs et toxiques. En bref, moins un produit nécessite de frotter, plus il est susceptible d’être nocif pour la santé et l’environnement.

Enfin, gare aux mentions “anti-allergènes” et “hypoallergénique”, qu’il ne faut surtout pas confondre. La première désigne un produit qui neutralise certains allergènes, tandis que la seconde concerne les produits qui minimisent les risques d’allergie. Un produit “anti-allergène” pourra donc tout à fait contenir des substances allergisantes.

 

Un Ménag’Score pour un étiquetage clair et lisible des produits  

Image classification Menag'score

 

Pour pallier au manque de transparence des fabricants, l’Institut National de la Consommation et 60 millions de consommateurs souhaitent la mise en place d’un Ménag’Score : un étiquetage clair et accessible sur la toxicité des produits ménagers. À l’instar du Nutri-Score, le Ménag’Score prévoit une gradation des produits, de A à E , en fonction de la quantité de substances toxiques présente dans le produit :

 

A - Sans réserve d’utilisation : aucune substance indésirable pour la santé et l’environnement

B - À utiliser occasionnellement : peu de substances indésirables pour la santé ou l’environnement

C - À utiliser en cas de besoin spécifique : quantité modérée de substances irritantes, allergisantes et/ou nocives pour la santé ou pour l’environnement

D - Usage déconseillé : quantité importante de substances irritantes, allergisantes, ou présence d’une substance très nocive pour la santé ou pour l’environnement

E - Usage fortement déconseillé : quantité importante de substances irritantes, allergisantes et très nocives pour la santé (perturbateurs endocriniens, cancérogènes, reprotoxiques, toxiques…) et pour l’environnement

 
Comment est calculé le Ménag’Score ?
 

 

Le Ménag’Score évalue le risque chimique global, en tenant compte de la toxicité de chaque ingrédient pour la santé et l’environnement. Il est calculé à partir d’une méthodologie développée par l’INC (Institut National de la Consommation). Les tests s’appuient sur la composition des produits affichée par les fabricants.

 

Plus d’une centaine de produits passés au crible  

 

 

Dans son numéro de septembre 2019, 60 millions de consommateurs passe en revue 108 produits ménagers. Chacun de ces produits a été noté selon le Ménag’Score et évalué selon plusieurs critères : la présence d’ingrédients irritants et corrosifs, d’allergènes et de sensibilisants, la teneur en substances toxiques et les ingrédients à bannir.

Parmi ces produits, seuls 10% obtiennent un score A et 14% un score B. La majorité des produits entrent dans les catégories C et D (respectivement 31% et 27%). Enfin 17% sont concernés par la note E. Retrouvez les détails ainsi qu’un tableau comparatif des produits dans l'édition n°551 du magazine.

Les tests permettent également de constater que les produits éco-labellisés (Ecolabel ou Ecodétergent) ne sont pas forcément synonymes de non toxicité. Certains d’entre eux obtiennent en effet un score C.

Enfin, on s’aperçoit que la notoriété d’un produit ménager n'est pas un gage de non toxicité pour la santé ou l'environnement. Certaines marques renommées obtiennent en effet un score D ou E.

Avec la mise en place du Ménag’Score, 60 millions de consommateur espère inciter les fabricants à revoir leurs formulations. Le consommateur, pourra ainsi, en un coup d’oeil, juger de la toxicité du produit et faire un choix en toute connaissance de cause.

 

aquama®, première solution hydrolysée dans la catégorie A ?   

  

Aujourd’hui la plupart des produits ménagers qui peuplent les rayons des supermarchés contiennent des substances toxiques, irritantes et allergisantes (perturbateurs endocriniens, COV, ingrédients cancérigènes, allergènes…) favorisant les maladies de la peau, respiratoires, la pollution de l’air et de l’environnement.

Non toxique et sans dangeraquama® a tout à fait sa place parmi les produits de la catégorie A. En effet, notre solution de nettoyage, uniquement composée d’eau, de sel et d’électricité, ne comporte pas d’allergènes, de perturbateurs endocriniens, ni de dégagements de chloramines. Elle ne présente donc pas de risques pour la santé (elle ne rejette pas de composés organiques volatils), ni pour l’environnement (elle est 100% biodégradable).

Au niveau de l’étiquette, pas de confusion possible puisque aquama® ne comporte pas de pictogrammes de dangerosité, ni de mentions de danger. Elle ne présente pas non plus de risques en cas de contact avec les yeux, la peau, d’ingestion ou d’inhalation.
 

Pour aller plus loin… 

  

En plus de la mise en place du Ménag’Score, l’association 60 millions de consommateurs aimerait que les fabricants mentionnent systématiquement l’intégralité des composants des produits sur l’étiquette, ainsi que la présence d’allergènes.

Si vous souhaitez soutenir ce projet, vous pouvez signer la pétition ici. Cette dernière a déjà recueilli aujourd’hui plus de 28 000 signatures.

 

Sources : 60 millions de consommateurs (iciici, ici, ainsi que l'édition papier n°551 parue en septembre 2019), l'Institut National de la ConsommationL'Express et parents.fr

 

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer de
nos actualités
et en savoir plus sur le ménage écologique !

facebook.png
Produits liés
9,90 €
FRAIS DE PORT OFFERTS DU 19/11 AU 19/12  Avec le coffret découverte Indigo d’aquama®, testez chez vous la puissance de notre solution hydrolysée détergente, dégraissante et désinfectante, 100% Biodégradable. Contient...
Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.

Menu

Menu